Changer la ration est bénéfique pour accompagner le traitement des ulcères gastriques

Changer la ration est bénéfique pour accompagner le traitement des ulcères gastriques

De nombreuses études scientifiques ont permis de montrer que l’environnement du cheval avait un rôle essentiel dans le développement des ulcères gastriques.
En effet, un défaut d’accès à l’eau, une ration trop pauvre en fourrages (fibres), trop riche en céréales et en amidon, ainsi que des séances d’exercice trop fréquentes et/ou trop intenses, sont associés aux ulcères gastriques. Le traitement habituel consiste à utiliser de l’oméprazole, une molécule qui va diminuer l’acidité du contenu stomachal, pendant une durée d’environ 1 mois.
Souvent, des changements alimentaires sont recommandés en plus du traitement, mais l’efficacité de ces recommandations n’avait encore jamais été évaluée.

Au cours du 12ème congrès international sur les coliques équines, qui se déroulait aux Etats-Unis du 18 au 20 juillet 2017, des chercheurs du Danemark, d’Espagne et du Royaume-Uni ont présenté leurs résultats sur l’effet d’un changement alimentaire sur la guérison des ulcères gastriques.

Trente-deux chevaux et poneys présentant des ulcères gastriques relativement sévères (avec un score d’au moins 3 sur 4) et en entrainement intensif, ont été étudiés. Alors que pour une moitié des animaux, le régime alimentaire n’a pas été changé, pour l’autre moitié, la ration a été modifiée : la part de foin, de fibres et de matière grasse a été augmentée et la part d’amidon a été diminuée.
Pendant 4 semaines, les chevaux ont reçu un traitement à base d’oméprazole. Puis pendant les 6 semaines suivantes, le traitement a été arrêté, mais les chevaux ont continué à recevoir soit leur ration habituelle, soit la ration adaptée pour les ulcères. Durant toute la durée de l’étude, les chevaux et poneys étaient toujours entrainés de manière intensive.

Quelle que soit la ration, le traitement à base d’oméprazole a été efficace, puisque les chevaux présentaient un score de sévérité d’une moyenne de 1 sur 4 au bout de 4 semaines de traitement, ce qui correspond à de simples lésions superficielles.

Cependant, 6 semaines après la fin du traitement :

  • Les scores d’ulcères des chevaux pour lesquels la ration n’a pas été modifiée sont remontés à leur niveau initial de lésions relativement sévères,
  • Les scores d’ulcères des chevaux qui recevaient une ration riche en fourrages et pauvre en amidon sont restés au même niveau qu’après le traitement.

Ces résultats sont encourageants. Malgré une absence de précision des régimes et donc de la quantité d’amidon ainsi que de celle de fourrages apportées par repas, ils confirment le fait que le traitement seul n’est pas suffisant pour soigner les ulcères gastriques à long terme.

En conclusion, ces résultats indiquent donc qu’un régime adapté, riche en fourrages, pauvre en amidon et riche en matière grasse joue un rôle important dans le maintien des effets bénéfiques du traitement des ulcères gastriques, en particulier chez les chevaux à l’entrainement.

Sources :

Luthersson N, Bolger C, Fores P, Barfoot C, Nelson S and Harris P (2017) Effect of Changing Diet On Gastric Ulceration In Exercising Horses And Ponies Following Cessation Of Omeprazole Treatment.
Equine Veterinary Education 29 19–19.

Télécharger l'infographie

Protection des données à caractère personnel

Collecte des données personnelles

Les données à caractère personnel qui sont collectées sur ce site (ou « Plateforme ») sont les suivantes :

Utilisation des données personnelles

Les données personnelles collectées auprès des utilisateurs ont pour objectif la mise à disposition des services de la Plateforme, leur amélioration et le maintien d'un environnement sécurisé. Plus précisément, les utilisations sont les suivantes :

Partage des données personnelles avec des tiers

Les données personnelles peuvent être partagées avec des sociétés tierces, dans les cas suivants :

Transfert de données personnelles

Dans l'hypothèse où l'organisation de la société responsable de la Plateforme intégrerait un groupe international, l'utilisateur autorise la Plateforme à transférer, stocker et traiter ses informations aux États-Unis. Les lois en vigueur dans ce pays peuvent différer des lois applicables dans le lieu de résidence de l'utilisateur, au sein de l'Union européenne. En utilisant la Plateforme, l'utilisateur consent au transfert de ses données personnelles vers les États-Unis. La Plateforme demeure responsable des données personnelles qui sont partagées avec des tiers dans le cadre du Privacy Shield. La Plateforme se conforme aux règles du Privacy Shield, bouclier de protection des données entre l'Union européenne et les États-Unis, tel que formulé par le Département du commerce américain relatif à la collecte, l'utilisation et la conservation des données à caractère personnel transférées aux États-Unis depuis l'Union européenne. La Plateforme a déclaré au Département du commerce américain qu'elle adhère aux principes du Privacy Shield. En cas de conflit entre les conditions de la clause et les principes du Privacy Shield, ces derniers prévaudront.

Sécurité et confidentialité

La Plateforme met en oeuvre des mesures organisationnelles, techniques, logicielles et physiques en matière de sécurité du numérique pour protéger les données personnelles contre les altérations, destructions et accès non autorisés. Toutefois, il est à signaler qu'internet n'est pas un environnement complètement sécurisé et la Plateforme ne peut pas garantir la sécurité de la transmission ou du stockage des informations sur internet.

Mise en œuvre des droits des utilisateurs

En application de la réglementation applicable aux données à caractère personnel, les utilisateurs disposent des droits suivants :

Évolution de la présente clause

La Plateforme se réserve le droit d'apporter toute modification à la présente clause relative à la protection des données à caractère personnel à tout moment. Si une modification est apportée à la présente clause de protection des données à caractère personnel, la Plateforme s'engage à publier la nouvelle version sur son site. La Plateforme informera également les utilisateurs de la modification par messagerie électronique, dans un délai minimum de 15 jours avant la date d’effet. Si l'utilisateur n'est pas d'accord avec les termes de la nouvelle rédaction de la clause de protection des données à caractère personnel, il a la possibilité de supprimer son compte.