Arthrose chez le cheval : nos compléments

Nos compléments nutritionnels pour chevaux à base de chondroprotecteurs participent à la préservation du capital cartilagineux, et contribuent à ralentir l’évolution de l’arthrose et à apaiser les douleurs articulaires.

8 articles

Par ordre décroissant

8 articles

Par ordre décroissant

C'est quoi l'arthrose chez le cheval ?

Saviez-vous que l’arthrose touche plus de 50% des chevaux de plus de 15 ans ? Et que plus de 60% des boiteries sont liées à l’arthrose ?

L’arthrose est une affection du cartilage. Selon son stade, elle provoque chez le cheval des raideurs, des boiteries, des difficultés à se déplacer

Quel mécanisme est responsable du développement de l'arthrose chez le cheval ?

Pour bien comprendre ce phénomène, reprenons le schéma d’une articulation.

Une articulation, c’est une jonction entre deux os : elle permet de maintenir l’ensemble des os du squelette, et lui confère une certaine mobilité.

Le cartilage est situé entre les deux extrémités osseuses de l’articulation. Il protège des frictions entre les deux os, et amortit les chocs.

À mesure que le cartilage se dégrade, il perd ses propriétés amortissantes et les contraintes sur les os augmentent.

Quelles sont les causes de l’arthrose chez le cheval ?

La vieillesse est le facteur principal, puisque le cartilage se dégrade naturellement au fur et à mesure que le cheval vieillit (usure du cartilage et synthèse des constituants du cartilage ralentie).

Mais il existe d’autres facteurs qui pouvant favoriser l’apparition d’arthrose, tels que des entrainements inadaptés, des défauts d’aplombs, une surcharge pondérale, ou de précédents traumatismes.

Comment savoir si un cheval a de l'arthrose ?

Les dommages étant irréversibles, il est important de déceler les premiers signes d’inconfort :

  • Raideurs,
  • Articulations enflées / chaudes ;
  • Boiteries…

En cas de suspicion, consulter votre vétérinaire. Il sera en mesure de confirmer ou non le diagnostic avec un examen physique et à l’aide d’imagerie médicale.

Comment soulager un cheval qui a de l'arthrose ?

En plus d’un traitement pouvant être prescrit par votre vétérinaire et d’un suivi maréchal régulier, il est possible d’aider le cheval par l’apport de compléments nutritionnels à base de chondroprotecteurs.

Pourquoi utiliser un chondroprotecteur pour soulager l'arthrose ?

La chondroïtine, la glucosamine, le MSM et l’acide hyaluronique comptent parmi les plus utilisés. Leur efficacité a été validée scientifiquement par de nombreuses études.

Chez le cheval, une telle supplémentation est conseillée :

  • En prévention chez le cheval de sport, afin de protéger son système locomoteur et limiter le risque de dommage articulaire.
  • Et en cas d’arthrose, les chondroprotecteurs prévenant l’aggravation des lésions cartilagineuses et contribuant à ralentir le processus de dégénérescence du cartilage.

Bon à savoir : Petite mention spéciale sur l’importance du maintien du cheval en mouvement : il est effectivement recommandé de maintenir l’articulation mobile. Ainsi que sur le suivi de l’état corporel du cheval doit également être pris très au sérieux !