Comment adapter l'alimentation de son cheval en période d'activité ralentie ?

Comment adapter l'alimentation de son cheval en période d'activité ralentie ?

"Comment adapter l'alimentation de son cheval en période d'activité ralentie ?"

La réponse Reverdy

1. Augmenter la proportion de foin dans la ration totale journalière (= diminuer la densité énergétique de la ration)

Concrètement, la quantité d'aliment concentré doit être diminuée alors qu'à l'inverse, la quantité de foin distribuée (foin de prairie de bonne qualité) doit être augmentée en rajoutant un repas par exemple (afin de maintenir une quantité de matière sèche satisfaisante).

Par exemple : ration journalière pour un cheval de 550kg (présentant un bon état corporel) mis au repos de manière temporaire temporaire (box + quelques heures de paddock par jour) = 10kg de foin de prairie (ingérés, 12kg distribués) + 2L (soit 1,4kg) d'aliment Reverdy ADULT ENERGY.



2. Maintenir une ration bien pourvue en oligo-éléments et vitamines

Malgré la diminution d'activité, les chevaux ont besoin de recevoir des oligo-éléments et vitamines en quantités suffisantes (cf. recommandations pages 50 et 56 de la nouvelle brochure technique). Or, la ration concentrée étant la principale source, une diminution significative de cette dernière doit être compensée par l'apport d'un CMV (complément minéral & vitaminique) tel que le Reverdy MINÉRAL OLIGOVIT.

Par exemple : la ration présentée ci-dessus pourrait être complétée par 1 dosette (soit 30g) de Reverdy MINÉRAL OLIGOVIT afin de couvrir les besoins en oligo-éléments et vitamines de manière optimale.



3. Surveiller les apports protéiques (= assurer des apports satisfaisants)

Les protéines sont apportées par le foin et le concentré. La teneur en protéines de l'aliment est connue (cf. étiquette), ce qui n'est pas toujours le cas du foin (pour le savoir il faut l'analyser, nous proposons d’ailleurs ce service !). Or, bon nombre de foins de prairie sont faiblement pourvus en protéines (<8% de protéines sur la matière sèche). Donc, si la quantité d'aliment est diminuée (alors qu'il représente en général la source de protéines la plus qualitative (riche en lysine) ; nos aliments contiennent du tourteau de soja français riche en lysine) et que le foin est augmenté alors qu'il est pauvre en protéines (et donc en lysine), ce changement alimentaire est susceptible d'entraîner une carence en lysine. Cela pourra se traduire après plusieurs semaines par l'apparition d'une amyotrophie dorsale et d'une distension de la sangle abdominale (aggravée par l'inactivité). Par conséquent, il est important de maîtriser les apports en protéines (lysine surtout) de sa ration. Si nécessaire, il est possible d'en renforcer les apports en ajoutant du Reverdy MYOSTIMUL voire même en changeant d'aliment pour du Reverdy CEREAL FREE par exemple, mieux pourvu en protéines qu'un aliment standard.