"Le vétérinaire a diagnostiqué des ulcères…"

« Mon cheval, qui sort en compétition de CSO (niveau Pro), a perdu beaucoup d’état récemment. Le vétérinaire a réalisé une gastroscopie et a diagnostiqué des ulcères dans la partie glandulaire de l’estomac. Il va être sous traitement pendant 1 mois et demi.
Quels changements alimentaires dois-je faire pour accompagner le traitement et une reprise d’état ? »

La réponse Reverdy

L’estomac du cheval peut être séparé en deux grandes régions :

  • Une région non glandulaire, également appelée « squameuse », située en haut de l’estomac, qui a très peu de moyens de protection contre les attaques acides des sucs gastriques. Cette région est donc particulièrement sensible aux facteurs environnementaux tels que le manque de fourrage, le manque d’eau, l’excès de céréales et d’amidon, ou encore l’exercice intense.
  • Une région glandulaire, appelée ainsi car elle comprend les glandes productrices des sucs gastriques. Elle est située en partie basse de l’estomac. Les cellules de cette région sont protégées de l’attaque acide des sucs gastriques par un mucus épais et riche en ions bicarbonates, permettant de maintenir un pH neutre autour des cellules. L’origine des ulcères dans cette région n’est à l’heure actuelle pas établie, mais serait liée à un problème dans la mise en place des mécanismes de protection des cellules.

Dans votre cas, le changement d’alimentation va avoir plusieurs objectifs :

  • 1. Augmenter les moyens de défense naturels contre l’acidité tels que la salivation,
  • 2. Aider et maintenir l’effet du traitement,
  • 3. Renforcer les défenses des cellules de l’estomac,
  • 4. Aider à la reprise d’état.

Comme votre cheval a une activité physique importante, ses besoins sont donc élevés.

  • 1. Pour augmenter les moyens de défense naturels contre l’acidité, il est important que le cheval ait du foin à volonté, pour cela n’hésitez pas à placer le foin dans un filet à petites mailles qui permettra de ralentir la vitesse d’ingestion du fourrage. Il faut alors calculer environ 2% du poids vif du cheval en quantité de foin, soit 10kg de foin pour un cheval de 500kg. Vous pouvez également distribuer un foin enrubanné sec, qui a l’intérêt d’être plus appétent pour des chevaux qui peuvent parfois refuser de manger à cause des douleurs, et qui est également plus riche qu’un foin classique.
  • 2. Pour aider et maintenir l’effet du traitement, l’aliment concentré apporté doit être pauvre en amidon et composé d’un amidon lent qui sera faiblement fermenté dans l’estomac, et doit apporter au cours du 1er mois moins de 50g d’amidon pour 100kg de poids vif par repas. Nous conseillons également de limiter l’apport d’amidon à 200g d’amidon pour 100kg de poids vif par jour. L’aliment ADULT SPECIFIC ENERGY a été spécialement développé pour apporter des éléments participant à la protection de la muqueuse gastrique. De plus, cet aliment est pauvre en amidon et composé d’amidon lent. Pour un cheval de 500kg, nous conseillons donc de ne pas distribuer plus de 2L d’ADULT SPECIFIC ENERGY par repas et pas plus de 8L par jour, en 4 repas. Après cicatrisation, il est conseillé de ne pas apporter plus de 100g d’amidon pour 100kg de poids vif par repas.
  • 3. Pour renforcer les défenses des cellules de l’estomac, il est également important de leur apporter des éléments neutralisant l’acidité gastrique ainsi que des nutriments leur permettant de produire les mécanismes de défense contre l’acidité gastrique. Comme ceux composant le supplément CARE. Nous conseillons de distribuer 2 dosettes de CARE par jour jusqu’à cicatrisation. Après cicatrisation, il est conseillé de continuer à distribuer 1 dosette de CARE par jour. Le supplément GASTRIC GEL, peut également être distribué le soir après le dernier repas et avant des séances d’exercice intense afin de potentialiser les effets du traitement et du changement de régime jusqu’à cicatrisation. Après cicatrisation, nous conseillons de continuer à distribuer une seringue de GASTRIC GEL avant un transport ou des séances d’exercice intense par exemple.
  • 4. Pour aider à la reprise d’état, il faut donc augmenter la valeur énergétique de la ration, sans augmenter la quantité de céréales et donc d’amidon. Pour cela, en plus du foin à volonté et de la ration de concentrés, nous conseillons de distribuer 50ml d’huile pour 100kg de poids vif par jour avec les repas de concentrés, soit 12,5ml pour 100kg de poids vif par repas si le cheval reçoit 4 repas de concentrés. En plus d’être très dense en énergie, une huile riche en acides gras essentiels tels que l’huile OMEGA OIL va participer à la protection de la muqueuse gastrique en tapissant la paroi de l’estomac et en apportant aux cellules des nutriments essentiels pour la synthèse de mucus protecteur. Il peut également être intéressant de renforcer l’apport protéique de la ration avec des protéines de bonne qualité afin d’aider la reprise d’état au niveau musculaire. Pour cela nous conseillons de distribuer 2 dosettes de MYOSTIMUL par jour jusqu’à reprise d’état.

Enfin, il est également important de soutenir le microbiote gastrique et intestinal, qui joue un rôle essentiel dans la digestion des aliments, la santé gastrique et intestinale, ainsi que la santé générale. Pour compléter l’action du supplément CARE, il est conseillé également d’apporter 2 dosettes de FLORE par jour jusqu’à reprise d’état satisfaisante, puis 1 dosette après.