"Ma jument va pouliner à la fin de l’hiver... "

"Ma jument va pouliner à la fin de l’hiver, elle est nourrie avec du foin et un concentré, sort régulièrement dans un paddock sans herbe, mais je n’ai pas la possibilité de la mettre en pâture. Quels suppléments dois-je distribuer afin d’améliorer la qualité du colostrum ?"

La réponse Reverdy

Il est essentiel que le poulain nouveau-né boive rapidement (dans les 12h suivant la naissance) le colostrum de sa mère. En effet, à la naissance, le poulain dispose d’un système immunitaire dit « naïf » et « immature ». Cela signifie qu’il n’est pas encore capable de lutter contre les agents pathogènes efficacement. Le colostrum, qui est le « premier lait » de la jument, est composé :

  • De nutriments nécessaires au poulain nouveau-né, en concentration élevée. Le colostrum est ainsi plus riche en vitamines (notamment celles qui ne traversent pas le placenta de manière efficace, telles que la vitamine E et la vitamine A), minéraux, oligo-éléments et acides gras oméga 3, que le lait.
  • De sucres complexes, appelés oligosaccharides, qui ont pour rôle de nourrir et stimuler les bactéries du microbiote intestinal. Le bon développement du microbiote du poulain est en effet un élément essentiel dans la lutte contre les maladies intestinales.
  • D’anticorps, que le poulain va pouvoir absorber en grande majorité dans les 12 heures suivant la naissance. Au bout de 24h, le système digestif du poulain ne laisse plus passer ces molécules. Les anticorps maternels vont pouvoir jouer un rôle contre les agents pathogènes durant les 3 premiers mois du poulain.
  • De cellules immunitaires et de molécules (appelées cytokines) favorisant le développement, la maturation et/ou l’activation des cellules immunitaires du poulain. Ces cellules et molécules sont certainement absorbées très rapidement après la naissance.

Quels suppléments apporter à une jument durant le dernier mois de gestation pour améliorer la qualité du colostrum ?

  • Bêta-carotènes : L’herbe de printemps est particulièrement riche en bêta-carotènes, précurseurs de la vitamine A. En temps normal, les juments poulinent à la fin du printemps, elles ont donc eu accès à une herbe très riche en bêta-carotènes, qui jouent un rôle important dans la fonction de reproduction, dans la qualité du colostrum de la jument, ainsi que dans l’immunité, la croissance et le développement du poulain. Comme les bêta-carotènes traversent difficilement le placenta, le colostrum est donc leur source principale pour le poulain nouveau-né. La supplémentation des juments avec des bêta-carotènes dans les 2 semaines précédant le poulinage entraine une augmentation de la concentration en bêta-carotènes dans le colostrum et dans le sang des poulains1.
    Nous conseillons ainsi de supplémenter la jument avec 1 dosette de supplément REVERDY CAROTÈNE durant le dernier mois de gestation.
  • Vitamine E : La vitamine E est également présente en quantité importante dans l’herbe fraiche. Elle est cependant dégradée dans les fourrages conservés et les céréales. Cette vitamine joue un rôle important dans la régulation de la fonction immunitaire. La supplémentation en vitamine E naturelle de juments gestantes durant les 4 semaines précédant le poulinage augmente la concentration en anticorps ainsi qu’en vitamine E dans le sang des poulains au moins entre la première prise de colostrum et 3 jours2.
    Nous conseillons ainsi de supplémenter la jument avec 1 mesure de supplément REVERDY E NATURELLE en plus du supplément REVERDY CAROTÈNE ou 2 dosettes de REVERDY E NATURELLE en l’absence du supplément REVERDY CAROTÈNE.
  • Bêta-glucanes : Les bêta-glucanes sont des parois de levure qui ont la propriété de stimuler efficacement le système immunitaire (voir l'article du mois de janvier). Chez la jument, des injections intra-musculaires de bêta-glucanes durant les 4 à 6 semaines précédant le poulinage augmentent la quantité d’anticorps présents dans le colostrum et stimulent le système immunitaire des poulains3. Chez le cheval, aucune étude n’a été réalisée sur l’effet d’une supplémentation orale des juments avec des bêta-glucanes sur la qualité du colostrum. Cependant chez le porc, la supplémentation des truies gestantes avec des beta-glucanes améliore la santé, ainsi que le développement de la barrière intestinale des porcelets.
    Nous conseillons de supplémenter la jument avec 1 dosette de supplément REVERDY IMMUNE durant le dernier mois de gestation.
  • Levures vivantes : Si toutes les études réalisées sur l’effet de la supplémentation orale de la jument en fin de gestation avec des levures vivantes sur la qualité du colostrum n’observent pas les mêmes résultats, deux études françaises ont montré qu’une supplémentation à hauteur de 7g par jour de levures vivantes augmentait la quantité en anticorps du colostrum4, 5. De plus, il a été montré qu’une supplémentation des juments avec 7g de levures vivantes durant la dernière semaine précédant le poulinage améliore la texture des crottins chez les poulains durant les 20 premiers jours, et que ces améliorations étaient plus importantes que lorsque les poulains étaient supplémentés4. Améliorer la qualité du colostrum de la jument, mais également la composition de ses crottins joue donc un rôle important dans la mise en place d’un microbiote de bonne qualité chez le poulain, ce qui peut participer à la lutte contre les maladies du poulain, notamment intestinales.
    Nous conseillons donc de supplémenter la jument avec 1 à 2 dosettes de supplément REVERDY FLORE durant les derniers mois de gestation.

Pour en savoir plus :

1. Kuhl, J. et al. Effects of oral supplementation with β-carotene on concentrations of β-carotene, vitamin A and α-tocopherol in plasma, colostrum and milk of mares and plasma of their foals and on fertility in mares. J. Anim. Physiol. Anim. Nutr. (Berl). 96,376–384 (2012).

2. Bondo, T. & Jensen, S. Administration of RRR-a-tocopherol to pregnant mares stimulates maternal IgG and IgM production in colostrum and enhances vitamin E and IgM status in foals. J. Anim. Physiol. Anim. Nutr. (Berl). 95, 214–222 (2011).

3. Krakowski, L. et al.. The effect of nonspecific immunostimulation of pregnant mares with 1,3/1,6 glucan and levamisole on the immunoglobulins levels in colostrum, selected indices of nonspecific cellular and humoral immunity in foals in neonatal and postnatal period. Vet. Immunol. Immunopathol. 68, 1–11 (1999).

4. Betsch, J. et al. Etude de la cinétique de l’installation de la flore du poulain et effets d’une levure vivante administrée à la jument ou au poulain nouveau-né. in 40ème Journée de la Recherche Equine 16–25 (Institut Français du Cheval et de l’Equitation, 2014).

5. Le Treut, Y., Betsch, J.-M., Sacy, A. & Chevaux, E. Effet d’un supplément nutritionnel riche en levures vivantes (Florequin®) sur la production d’IgG dans le colostrum de jument. in Congrès de l’Association Vétérinaire Equine Française (2013).